Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
uneviedeturfiste.overblog.com

Petit turfiste qui aime se faire peur.

Programme de fidélité : la fausse bonne idée du PMU

Publié le 7 Mars 2013

Aller faire ses courses avec une carte de fidélité, qui vous permet de cumuler des points afin d’obtenir des remises, c’est une pratique qui est entrée dans les mœurs depuis déjà plus de dix ans. Personnellement, j’ai une carte Super U et j’en suis très content. Chaque année, grâce à mes Caddy du samedi, elle me permet de m’offrir quelques bonnes bouteilles en fin d’année. Le PMU vient de découvrir ce système. On va pouvoir jouer aux courses avec un programme de fidélité. Il sera effectif le 3 avril. A priori, ça me plait. Qu’on récompense l’assiduité des parieurs ne me paraît pas idiot. Je fais partie des détenteurs de la carte PMU dont je ne me suis jamais servi. Malgré ce nouveau service, elle restera dans son tiroir. Pour plusieurs raisons. Déjà, les jeux simples, ceux que je préfère, ne sont pas pris en compte. Au Super U, ce qui compte, c'est la valeur de mon chariot et non pas les produits achetés. Ensuite, si j’ai bien compris l’article de Paris Turf, les mises sur Internet sont écartées du programme. Enfin, et surtout, ce programme de fidélité n’est pas vraiment incitatif. Il faut jouer 900 euros par mois pour espérer récupérer le de droit de miser 20 euros. L’opérateur ne versera en effet au parieur que 2% des mises après l'avoir alléché avec un premier mois à 4%. Peut-on raisonnablement penser que le turfiste capable de jouer le salaire d'une caissière du Super U par mois puisse changer ses habitudes pour 20 euros ? Peut être, après tout. Quant à celui qui joue 50 euros par mois, le PMU, grand prince, lui versera un euro. Même pas de quoi faire un spot ! Je pense, mais je peux me tromper, que cela ne suffira à faire revenir les parieurs victimes de la crise économique ou ceux qui ont pris d’autres habitudes chez des concurrents qui débordent d’imagination.

Programme de fidélité : la fausse bonne idée du PMU
Commenter cet article